Fleur Pellerin, ministre déléguée auprès du ministre du Redressement productif, chargée des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Innovation et de l’Economie numérique lors de la “Matinale” du 17 juin 2011 de l’Association des femmes diplômées d’expertise comptable, administrateurs, qui accueillait Valérie Pécresse et René Ricol.

Élève au lycée franco-allemand de Buc (Académie de Versailles), Fleur Pellerin en sortira titulaire du baccalauréat scientifique et de l’Abitur à l’âge de seize ans avant d’intégrer les classes préparatoires commerciales.
Admise à l’ESSEC, elle en sortira diplômée à 21 ans. Elle poursuivra ses études à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, où elle choisit alors la section Service Public .
À 24 ans, double-diplômée de l’ESSEC et de l’IEP Paris, elle réussit le concours externe d’entrée à l’ENA. Elle deviendra alors élève de la promotion Averroès(1998-2000).

Son rang de sortie à l’ENA lui permettra de devenir magistrate à la Cour des Comptes à l’âge de 26 ans, elle commence alors en tant qu’auditrice de 2ème classe. L’année suivante, elle devient auditrice de 1ère classe et rapporteuse à la Cour de discipline budgétaire et financière. Elle devient conseillère référendaire à partir de 2003.
Elle est alors affectée à la troisième chambre chargée notamment de l’éducation, de la culture et de la recherche, ainsi que de l’audiovisuel. À ce titre, elle a été rapporteure auprès de la Commission de contrôle des sociétés de perception des droits d’auteurs et droits voisins (SPRD) de 2001 à 2005.
En parallèle à ses fonctions, elle a été auditeur externe pour l’ONU de 2001 à 2006 en Irak, à New York et à Genève. De la même manière, elle a été nommée en 2007 rapporteuse de la Commission de déontologie de la fonction publique.

Elle rejoint l’équipe de campagne de Lionel Jospin en 2002, sous l’autorité de Pierre Moscovici, dans l’équipe des plumes.
Ségolène Royal lui confie en 2007 la cellule chargée des relations avec la presse spécialisée.
Elle est responsable du pôle Société et Economie numériques lors de la campagne présidentielle de François Hollande en 2012.

Depuis 2006, elle est membre de la fondation de Royaumont.
Elle rejoint en 2007 le Club XXIe siècle et devient également administratrice des Entretiens de l’Excellence. Elle deviendra présidente du Club de 2010 à 2012, son engagement dans la campagne présidentielle pour François Hollande expliquant la fin de son mandat.
En parallèle, elle est administratrice nationale d’Unis-Cité depuis 2010.

Elle est maître de conférences à l’ENA.
En 2006, elle est co-rédactrice du Bulletin annoté des Lois et Décrets aux publications Paul Dupont.
Durant son passage dans le secteur privé de 2008 à 2009, elle a exercé la fonction de directrice associée du cabinet Tilder.
Dans le cadre de sa fonction de présidente du Club XXIe siècle, elle devient membre du Comité permanent diversité du groupe France Télévisions.
En 2011, elle devient administratrice de la chaîne Public Sénat et membre du comité des sanctions de l’ARJEL.
En 2012 (16 mai ), elle est nommée ministre déléguée chargée des PME, de l’innovation et de l’économie numérique.

Source : Wikipédia