Françoise Savés, présidente de l’Association Femmes experts-comptables, interrogée par Anne Rodier, journaliste au Monde, est convaincue que “L’index 2021 va être faussé par la non-prise en compte d’une partie de la population ». 

Conséquence de la crise liée à la pandémie, le chômage partiel qui a touché différemment les femmes et les hommes sur un même métier ou au sein d’une même catégorie socioprofessionnelle, pourrait distordre les indicateurs, explique la journaliste du « Monde » Anne Rodier, dans sa chronique.