Le jeudi 21 janvier 2021, la délégation aux droits des femmes a organisé une table ronde réunissant, aux côtés de Marie-Jo ZIMMERMANN, co-auteure de la loi, des acteurs et actrices du monde économique et des grandes entreprises françaises ainsi qu’une universitaire spécialiste des sciences de gestion.

Dix ans après son adoption, quel bilan peut-on tirer de l’application de la loi dite « Copé-Zimmermann » du 27 janvier 2011, relative à la représentation équilibrée des femmes et des hommes au sein des conseils d’administration et de surveillance et à l’égalité professionnelle ?

La Délégation aux droits des femmes se penche sur la question de la présence des femmes dans les conseils d’administration des grandes entreprises françaises et sur les avancées constatées en matière de parité économique au cours des 10 dernières années.

Françoise Savés, présidente de l’Association Femmes experts-comptables, a participé au débat et s’est exprimée sur les limites actuelles de la loi et ses perspectives d’évolution. A cette occasion, elle en a profité pour faire des propositions pour une meilleure application de la loi COPÉ-ZIMMERMANN.

Bilan d’application de la loi “Copé-Zimmermann” dix ans après son adoption au Sénat

Table ronde de la Délégation aux droits des femmes du Sénat – Annick Billonnt et Marie-Jo Zimmermann

Table ronde de la Délégation aux droits des femmes du Sénat – Françoise Savés